Je vous ai déjà parlé d'elle?
Un peu? Beaucoup? Sûrement pas assez!!!
Elle, c'est ma beauté, ma merveille, ma chair et mon sang: ma fille.
Félicitée par l'ensemble de ses professeurs pour ce 1er trimestre, montrée en exemple pour son comportement et sa maturité, elle ne va pas bien depuis 1 an.
Elle est en souffrance.
Le problème paraissait réglé et au moment où tout nous semblait aller mieux, sa tête et son corps ont refusé de manger. Rapidement, elle n'a avalé  plus qu'un steak/jour, perdant 7kg en un mois.
Le médecin est formel: si elle ne retrouve pas une alimentation d'ici peu, c'est l'hospitalisation et la coupure avec la famille pour 3 mois.
Beaucoup de mots sont échangés avec elle pour comprendre ses maux, chaque bouchée est négociée et espérée.
Trop d'amour, pas assez?
 J'ai un flot de questions qui se percutent dans la tête, un sentiment de culpabilité qui m'empêche de respirer.
  On essaie tellement d'être à son écoute sans vouloir rentrer dans cette spirale de la calorie, la protéger sans pour autant la privilégier.

J'ai longtemps hésité à vous en parler, pas facile de trouver les mots. Mais peut-être que vous avez été confrontés à ce problème et vos témoignages nous seraient utiles.

Nous sommes si perdus, si démunis devant son corps qui s'éfface.